« La terre ne nous appartient pas… nous l’empruntons à nos enfants » (Proverbe indien).

      Les enfants sont à la fois l’avenir de l’humanité et celui de la terre en tant qu’entité environnementale.  Pour que ce postulat puisse fonctionner, nous ne pouvons exclure la partie éducative, pré-requis à la construction de ces futurs adultes. En effet, l’éducation est nécessaire à la prise de conscience de ce qu’est l’environnement et des dangers de la pollution sur la terre.

      En Chine, par exemple, le ministère de l’éducation a entrepris une grande réforme nationale pour donner une plus grande place à l’enseignement sur l’environnement. Son livre « Orientation sur l’application des cours sur l’environnement en écoles primaires et en établissements secondaires » a pour but de rendre les jeunes plus actifs à la recherche de solutions concrètes en transmettant des connaissances techniques. L’objectif étant de faire prendre conscience aux jeunes de la nécessité de protéger l’environnement.

      C’est à partir de cette idée que mon projet se construit : je souhaite aller à la rencontre des enfants d’écoles primaires des différents pays que je vais traverser en vélo et de leur instituteur ou institutrice pour connaître leur expérience autour de l’environnement et leur parler de la nôtre.


Caroline est arrivée le 15 septembre 2007 à Bourges.