Titre

De là-bas à ici, une planète nette pour nos enfants.

Quand

A compter de janvier 2007 au cours d’une année de disponibilité sans solde

Lieu de départ

Ho Chi Minh Ville (au Vietnam)

Lieu d’arrivée

Bourges (Cher)

Itinéraire

Vietnam (Ho Chi Minh Ville, Hanoï, Col de l’amitié)
Chine (Nannig, Shanghaï, Pékin, Erenhot)
Mongolie (Ulan-bator, Bajan-Hongor, Altaj)
Russie (Bisk, Novosibirsk, Jekat Rindu, Nizni Novgorod, Moscou)
Lettonie (Rézekne, Daugavpils)
Lituanie (Vilnius, Kaunas)
Pologne (Varsovie, Poznan)
Allemagne (Berlin, Hanovre, Dusseldorf)
Belgique (Liège)
France (Reims, Troyes, Auxerre, Bourges)

Nature de l’évènement

Au cours de mes études (Diplôme d’Etudes Approfondies et deux années de thèse en psychosociologie du sport), j’ai acquis des méthodes sociologiques me permettant de donner un caractère social à mon voyage mais ce sera avant tout une aventure humaine.

Comment réaliser mon projet

Je rencontrerai des enfants et des enseignants de 3 écoles dans chaque pays. Etant donné la barrière de la langue, je leur proposerai de dessiner autour du thème d’une planète propre.

Au cours de ce voyage, j’aurai un contact permanent par le biais de mon site Internet entre :

  • les enfants d’une institution spécialisée de l'ITEP de Bourgoin-Jallieu,

  • les enfants de la classe CM1-CM2 de L. Corstencies et CM2 de L. Faure de l'école Victor HUGO à Bourgoin-Jallieu,

  • les enfants de la classe CM2 de P. Girault de l'école de Levet,

  • les enfants de l'école du Paradis à Saint Doulchard sous la direction de Mme Pacheco, 

  • et les enfants du monde que je rencontrerai dans les écoles des pays que je traverserai.

      

OBJECTIFS DU VOYAGE

Ma passion du voyage non polluant, mon besoin de rencontrer des enfants de toutes cultures et de tous pays qui, par leur fraîcheur d’esprit et leur imagination, sont bien souvent à l’origine des réponses à certaines questions, sont les points de départ de la construction de ce projet.

      Ce voyage n’est pas uniquement lié à mon épanouissement personnel et à l’accomplissement de mon rêve. C’est aussi :

      - aller à la rencontre de l’Autre et mettre en relation des enfants de différents pays. En effet, la prise de conscience de la différence de chacun, sur le plan de la vie quotidienne, des coutumes et de la gastronomie, n’est pas incompatible avec le fait de vivre ensemble sur une planète, en harmonie. C’est ce que je voudrais transmettre à ces enfants.

      - aller au devant d’expérience d’enseignement à l’environnement. Quelles sont les actions entreprises dans les écoles pour sensibiliser les enfants aux problèmes de l’environnement (par exemple, la gestion des déchets scolaires, la création d’un jardin bio, etc.) ? Quels sont les impacts à la suite de cet apprentissage dans les familles au quotidien ?

      - sensibiliser les enfants à l’idée que nous vivons tous sur la même planète et que nous devons tous œuvrer pour la préserver.

      Je pars seule car je pense que le contact avec les populations locales ne peut se faire qu’à ce prix.

      Les pays que j’ai choisis de traverser sont des pays respectueux de la femme et a priori sans réel danger pour une personne voyageant seule.