VIETNAM

          

        

     ——  trajet provisoire prévu

Les coutumes, comportements et usages : il faut toujours faire bonne figure, ce qui est synonyme de prestige (le mariage même pour une famille pauvre doit toujours coûter une fortune) ; les femmes ne se mettent pas au soleil pour avoir la peau claire ; la géomancie (l’art de comprendre et d’agir sur ce qui nous entoure) est très utilisée par les Vietnamiens (pour la construction des maisons, pour l’emplacement d’une tombe, pour les affaires) ; les Vietnamiens rentrent toujours sans frapper chez les autres ; on se salue avec les deux mains jointes en inclinant la tête ; on échange sa carte de visite même pour la plus petite transaction ; on ne laisse pas ses baguettes plantées à la verticale dans un bol de riz (ça rappelle les encens que l’on brûle pour les morts) ; il faut enlever ses chaussures lorsque l’on rentre chez quelqu’un ou dans un temple ; on ne doit pas toucher les gens et encore moins les enfants sur la tête.

Le rythme de vie à l’école : 91% de la population sait lire.

Les heures d’ouverture des magasins : les Vietnamiens se lèvent tôt ; les bureaux, boutiques et musées ouvrent dés 7/8h et ferment vers 16/17h. La pause déjeuner est importante et tout est fermé entre 12h et 12h30. Certaines boutiques sont ouvertes 7j/7 et 24h/24.

Les jours fériés : le nouvel an (1er janvier), Noël (25 décembre), anniversaire de la fondation du partie communiste (3 février), anniversaire de la libération de Saigon (30 avril), journée internationale du travail (1er mai), anniversaire de Ho Chi Minh (19 mai), fête nationale (2 septembre)

Les fêtes religieuses : Tet (nouvel an lunaire fin janvier début février, les Vietnamiens ont droit à 3 jours fériés mais souvent tout est fermé la semaine entière), fête des morts (5ème jour de la 3ème lune comme la toussaint chez nous, les Vietnamiens font des offrandes de fleurs, de nourriture et de bâtons d’encens, naissance, illumination et mort de bouddha (8ème jour de la 4ème lune), solstice d’été (5ème jour de la 5ème lune), jour des âmes errantes (15ème jour de la 7ème lune), fête de la mi-automne (15ème jour de la 8ème lune), anniversaire de Confucius (28ème jour de la 9ème lune).

La gastronomie : un proverbe dit : « hoc an, hoc noi » (les gens devraient apprendre à manger avant d’apprendre à parler). Il existe 500 plats traditionnels à base de riz, de nouilles, de légumes, d’herbes fraîches, de poisson, de fruit de mer, de poulet, de bœuf, de porc. On se sert d’un wok et de plats de cuisson en terre pour les préparer.

Les systèmes de mesure : l’électricité peut être du 110V ou du 220V et le système métrique international est utilisé.

Internet et les systèmes de communication : de 0,2 euros à 0,8 euros pour une heure de connexion.

Le coût de la vie : on peut vivre avec 10 à 25 euros par jours.

Les religions : trois grandes religions majoritaires sont représentées au Vietnam : le confucianisme, le taoïsme, le bouddhisme.

La monnaie : c’est le dong, abrégé sous la forme « d ». Un euro = 20000vnd.

Les saisons, le climat : le Vietnam se trouve dans une zone intertropicale. Il connaît 2 moussons par an : une au nord-est en hiver (entre octobre et mars) qui entraîne des hivers frais et humides au nord et doux et humides au sud, l’autre sur tout le pays (entre mai et octobre) apporte un temps chaud et humide avec des typhons violents.

Le décalage horaire : quand il est 12h à Hanoï, il est 6 heures du matin à Bourgoin-Jallieu ou à Bourges.

L’artisanat : des laques, des objets incrustés de nacre, de la porcelaine, des vêtements, coussins, draps, des nappes brodées, des peintures à l’huile, des aquarelles, des stores en perles de bambou, des nattes en roseau, des bijoux, de la maroquinerie : bref, un artisanat riche !

L’environnement : les habitants sont peu conscients de ce problème et jettent leurs déchets n’importe où. La faune est très menacée par la consommation et le commerce d’animaux protégés. Les forêts se réduisent de plus en plus. La guerre a eu des effets désastreux sur l’environnement (bombes, napalm, incendies volontaires, arrosage à l’acide des flans de collines calcaires, contamination par la dioxine…)

Pour palier la déforestation, le ministère de l’éducation a intégré dans ces programmes scolaires, la plantation des arbres et leur entretien. De plus, l’essor de l’écotourisme a poussé le gouvernement à créer des parcs nationaux et des réserves naturelles.

La langue : le vietnamien.